Rechercher

It's alive ! It's alive !!!

Suisse, printemps 1816, aux abords du lac Léman, Mary Goldwin, Percy Shelley, leur fils William et Claire Clairmont prennent leur quartier chez l'amant de cette dernière, le célèbre poète Lord Byron. Ils y passèrent un été pluvieux (pourtant ce n'est pas La Manche ;-) à lire des poèmes et des histoires de revenants.


Un soir, où Lord Byron avait du abuser, une fois de plus, d'une petite fumée d'opium de trop, il lança un défi à Percy Shelley (lui aussi poète) et à la jeune Mary : "Wesh les reufs, on va tous dégainer la meplu et on va écrire un rap creepy qui fout la treillou... wesh !" (bon, je ne suis pas certain de la véracité de ce dialogue même si Byron était un précurceur). Pour les profanes, je vais traduire : "Cher amis, il me semble qu'il serait de bon aloi que nous écrivions chacun une histoire de fantômes. Cela nous ravira et brisera sans aucun doute la monotonie de nos soirées barbecue brouillardeuses" (d'accord, pas sûr non plus pour le barbecue mais l'idée générale est là).


Si pour les deux poètes, l'écriture fut immédiate, ce fut plus laborieux pour Mary qui eut beaucoup de mal à trouver une idée. Discrète voir silencieuse lors des conversations entre les membres de ce groupe d'hommes de lettres, elle porta son attention sur tout ce qui touchait à la science et notamment aux expériences d'Erasmus Darwin qui, en son temps, avait abordé des réflexions sur l'origine de la vie et son évolution face au créationnisme* dominant de l'époque. L'autre sujet sur lequel son intérêt se porta fut le "galvanisme" qui résultait de l'expérience suivante : une cuisse de grenouille se mit à bouger sous l'effet d'une décharge électrique.


*Créationnisme : croyance religieuse qu'une création divine est responsable de la vie.


A ce stade de l'histoire, il est de mon devoir de faire un aparté : passionné de sciences moi-même, j'ai pu faire une expérience qui pourrait bien changer la face du monde. Je révèle ce secret pour la première fois et j'espère que l'humanité saura s'en montrer digne : une cuisse de grenouille épicée, farinée et frie ne bouge plus... Mais c'est très bon !!! (ben quoi ?... J'ai dit que j'étais passionné de sciences pas que j'étais doué...).



Revenons à nos moutons... ou grenouilles... comme vous voulez...



Une nuit, Mary fit un rêve et au réveil, elle tenait le sujet de son histoire.


Le 11 mars 1818 paraissait son roman "Frankenstein ou le Prométhée moderne" et en 1821, était publiée la version française.



Voici donc enfin dévoilée, une des raisons de cet article : nous fêtons cet année le bicentenaire de la publication de cette oeuvre majeure.


Allez, tous avec moi : "Happy birthday Franck !!!"

Si vous ne l'avez jamais lu, je ne peux que vous encourager à le faire (ce n'est pas obligé... mais c'est mieux... mais pas obligé...). J'entends déjà la petite question qui trottine dans votre tête : "Mais pourquoi devrais-je lire un livre d'horreur ?".


Et bien, principalement, parce que contrairement aux idées reçues, il ne s'agit pas d'un livre d'horreur. Il s'agit d'un roman philosophique qui traite de la différence, de ce qui est beau et de ce qui est monstrueux, de l'acceptation de soi et de l'autre, de ce qui fait de nous des humains et des monstres. Car oui, nous avons en chacun de nous un monstre qui sommeille... Et si on devait absolument le classer dans un genre, il serait plus à sa place au rayon "Science fiction".


Victor Frankenstein se prend pour Dieu et créée un être hideux composé de morceaux de cadavre. Mais lorsque ce dernier prend vie, le créateur est saisi par la peur et abandonne sa progéniture à son sort. Cette dernière qui découvre le mode extérieur avec l'innocence d'un enfant est rejetée par toutes les personnes qui croisent son chemin. Il comprend alors qu'il ne pourra jamais vivre parmi les hommes et décide de se venger de son "père".



La grande question est donc de savoir qui est véritablement le monstre de cette histoire : le créateur ou la créature.


Une autre motivation pour lire ce roman épistolaire divinement écrit est sa construction. D'abord raconté au travers de lettres écrites par un capitaine à sa soeur, s'ensuit le récit conté par le docteur Victor Frankenstein et enfin par le témoignage de la créature elle-même. Tous les points de vue sont par conséquent abordés et effacent de fait tout manichéisme.




Précisons tout de même que Mary Shelley a publié son ouvrage à l'âge de 19 ans. Je vous laisse imaginer que l'époque offrait peu de perspectives aux femmes qui écrivaient, qui plus est aussi jeunes. Mais au-delà même de ce fait social qui marque déjà une réussite incroyable, elle a écrit une histoire qui marque, aujourd'hui encore, l'imaginaire de chacun dans le monde entier. Son empreinte est dans tous les récits fantastiques qui traitent d'une forme de différence et de la monstruosité, aussi bien en littérature qu'au cinéma. Il faut être honnête et admettre qu'elle n'est connue finalement que pour cette oeuvre. Mais quel chef-d'oeuvre !!!



J'espère vous avoir donner envie de lire le roman de Mary Shelley que vous trouverez dans toutes les bonnes librairies.



Pour en savoir plus sur les grands monstres de la littérature, je vous conseille de vous procurer le dernier exemplaire de "LIRE magazine littéraire" avec en prime une interview exclusive de Clive Barker :








Si vous souhaitez en découvrir plus sur la vie de Marie Shelley, regardez ce film :


2017 - Drame / Romance - 2h

Réalisatrice : Haifaa Al-Mansour

Actrice : Elle Fanning










Et bien évidemment pour découvrir ou re-découvrir les adaptations cinéma, je vous en propose quelques unes :


UNIVERSAL MONSTERS


Frankenstein(1931)

1 h 22 min. 1931. Horreur / SF.

Film de James Whale avec Boris Karloff


La fiancée de Frankenstein(1935)

1 h 11 min. 1935. Horreur / SF.

Film de James Whale avec Boris Karloff, Elsa Lanchester



LA SAGA FRANKENSTEIN DE LA HAMMER

Frankenstein s'est échappé (1957)

The Curse of Frankenstein

1 h 22 min. Fantastique et Épouvante-horreur.

Film de Terence Fisher avec Peter Cushing et Christopher Lee


La Revanche de Frankenstein (1958)

The Revenge of Frankenstein

1 h 30 min. Épouvante-Horreur et science-fiction.

Film de Terence Fisher avec Peter Cushing


L'Empreinte de Frankenstein (1964)

The Evil of Frankenstein

1 h 24 min.

Film de Freddie Francis avec Sandor Elès


Frankenstein créa la femme (1967)

Frankenstein Created Woman

1 h 26 min. Épouvante-Horreur.

Film de Terence Fisher avec Peter Cushing



Et un petit dernier pour la route :

Frankenstein (1994)

2 h 3 min. Horreur / SF.

Film de Kenneth Branagh avec Robert De Niro




L'autre raison de cet article est le lien qu'il créée avec le sujet de la semaine prochaine qui traitera de l'inspiration, des idées, de l'intuition, de l'illumination, de l'impulsion et de l'exaltation...


Si vous aimez cet article, n'hésitez pas à liker commenter et partager.


Merci et à très bientôt.


Enjoy !


"Tout ce nouveau savoir m'inspirait des sentiments bizarres. L'humain pouvait-il être si puissant, si magnifique, et à la fois si mauvais, si vil ? Se montrer grand, noble, sensible, mais également plein d'abjection et de bassesse ?" - Mary Shelley dans Frankenstein ou le Prométhée moderne.


58 vues6 commentaires

Posts récents

Voir tout