Rechercher

VOL AU-DESSUS D'UN NID D'ARTISTES vol.1



Hello les amis !


Me voici de retour dans un exercice un peu différent cette fois : l'entretien avec une artiste. Chaque créateur est influencé, d'une manière ou d'une autre, par ses pairs, ses consoeurs et confrères. Bien évidemment, il y a les célébrités, les grands maîtres, les stars et les vedettes. Mais pas seulement... Il me semble tout aussi intéressant et pertinent de s'arrêter sur tous les autres ! On peut être étonné par une technique, une couleur, un format, un thème et il n'est pas question d'aimer ou non une oeuvre. Il peut parfaitement m'arriver d'être inspiré par un élément d'une oeuvre qui n'est pas à mon goût de manière générale.


Évidemment, on peut aussi jouer à l'artiste maudit, aigri, désagréable, asocial, jaloux et qui vit dans une grotte au fin fond de la forêt (oh ben je viens de me décrire... je mets donc fin à cet article sur le champ parce que je n'ai pas que ça à fiche nom de Zeus... Je plaisante... Revenez !!!... Eh oh... Oh la la, vous êtes un peu "soupe au lait" aujourd'hui !). Ce n'est pas grave, je continue tout seul !!!


Ah non, je vois qu'il en reste un ou deux derrière leur écran... Bon, je continue donc pour les désespérés qui n'ont rien de mieux à faire... mais qui ont développé un immense goût pour la lecture de qualité (comment se rattraper de justesse à une branche avant de s'écraser lamentablement au sol).


Celle qui ouvre le bal est Audrey (aka "Pictur-al), une artiste pastelliste très inspirée par la pop culture des années 80. Née en 1978 (et oui, je ne peux pas interviewer que des jeunes, ce serait discriminatoire... elle va me détester pour cette phrase 😅), elle passe par un atelier d'art à Paris (cela devait être en 1923 à peu près)... et y découvre sa passion pour le pastel sec.


Prenez donc le temps de découvrir cette personne adorable qui a accepté immédiatement de se prêter au jeu des questions alors que ce n'est pas forcément un exercice évident.

- Peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Audrey, enfant des années 80, graphiste et pastelliste.

Quelqu’un de très spirituel m’a dit que je suis là où l'on vit quand on est puni : en Picardie !

(Mais qui a bien pu dire une telle atrocité ??? Qu'on l'amène et qu'on le pende haut et court... et même pire, expédions le en Picardie !!! 😂)


- Quelle genre d'artiste es-tu ?

J’ai du mal à me qualifier comme tel…Mais je sais que je suis exigeante et toujours insatisfaite ^


- DʼAilleurs, dʼaprès toi, cʼest quoi être artiste ?

Etre artiste, à mon sens, c’est être capable de faire passer une émotion, peu importe la technique ou même l’art.

Il y a une très belle citation de Kant à propos de l’art qui lui donne tout son sens :

« L’art ne veut pas la représentation d’une belle chose, mais la belle représentation d’une chose ». Au final peu importe le sujet tant que l’artiste lui donne sa propre représentation.


- Pourquoi « Pictur-al » comme nom dʼartiste et pas « The Queen of the Pastel ou Pastel Girl » ?

Ha ha, je suis quelqu’un de humble…Et Queen a déjà été pris par Freddie 😃

Pastel Girl ça aurait pû être sympa, un peu superhéroïne ^^

Pictur-al c’est un bête jeu de mot…Al étant mes initiales 😃


-Es-tu, comme moi, une enfant de la pop culture des années 80 ? Si oui, on est « has been » ou « tendance » ?

Absolument ! Je suis née en 1978, j’ai grandi dans les années 80.

Ce qui fait que comme toi j’ai connu les téléphones à cadran et qu’aujourd’hui je poste sur les réseaux sociaux depuis mon smartphone ! On a vu venir toutes ces nouvelles technologies, on a su s’adapter, franchement la meilleure génération, non ?!

Alors je dirai qu’on est carrément tendance !!! La pop culture, surtout celle des années 80 est devenue tellement culte qu’elle touche la nouvelle génération à tous les niveaux.


- Pourquoi une adoption définitive du pastel sec ?

Le pastel a été un vrai coup de cœur quand j’étais en école d’art.

Beaucoup de luminosité, de vibrance et le fait de travailler la matière directement au doigt me séduit. J’adore le contact direct avec le papier.

J’ai quand même intégré depuis quelques temps les crayons pastels, pour pouvoir travailler plus en finesse et détails.

On peut superposer les couches très facilement.

Enfin je suis quelqu’un d’impatient, qui aime que les choses aillent vite, sinon je tombe vite dans l’ennui et le pastel me permet de réaliser une œuvre en peu de temps.


- Est-ce que tes cheveux se hérissent quand une personne dit ou écrit « LA Pastel » ?

Ha ha oui ! Mais je suis très tolérante ^^

(Moi aussi, j'accepte toujours que les autres aient mauvais goût... dixit Hannibal Lecter 🤣).


- Quel mot qualifie le mieux ton travail artistique ?

A toi de me le dire ^^

(la vilaine... elle botte en touche... je ne peux pas répondre à ta place car ce serait mon mot et non le tien... Mais si j'avais été capturé au Vietnam en 69 et torturé durant de longues heures et après avoir subi de multiples lacérations sur mon torse musclé et imberbe, j'aurais dit "pétillant").


- Quel est le sujet principal de lʼensemble de ton travail ?

La Pop culture évidemment !


- Raconte-nous ton meilleur et ton pire souvenir lié à ton activité artistique.

Sincèrement je ne vois aucun mauvais souvenir si ce n’est la frustration quand je n’arrive pas à sortir ce que j’ai en tête… Sinon c’est une passion qui me procure uniquement du plaisir et à ce titre que du positif ^^

Mon meilleur souvenir…Une petite expo qui avait été organisée dans mon village par la femme du maire. Elle voulait me faire découvrir aux habitants, moi qui vit un peu en recluse…Elle était fière je crois d’avoir une artiste qui vivait là ^^

J’ai reçu un merveilleux accueil.


- Quelles sont tes influences ?

Tous les grands maîtres pastellistes dont j’étudie les tableaux. Je scrute chaque touche de couleur qui les compose, j’adore ça.

Les grands maîtres romantiques également tels que Géricault, Delacroix…

Enfin les impressionnistes qui ont su donner de la vie à leurs œuvres par les coups de pinceaux visibles. C’est ce que j’essaie de créer avec mes pastels.


- Quels sont tes artistes favoris ?


Le grand maître incontesté reste pour moi Leonard de Vinci.

Jamais égalé, visionnaire, révolutionnaire …

Maurice Quentin de la Tour, portraitiste pastelliste, Monet…

Et de nos jours, Benjamin Lacombe dont les illustrations me font rêver.

On trouve beaucoup de pépites sur Instagram également (oui dont toi mon cher Aurélien !)

(Je m'interroge tout de même sur un point crucial : pourquoi mon prénom n'apparaît qu'en toute dernière position ???!!! 🤔😅)


- Ton oeuvre dʼart favorite ?

Impossible d’en choisir une ! Mais je pourrai me perdre dans les Nymphéas de Claude Monet😄


- Quel est ton endroit préféré ?

Là où se trouvent les gens que j’aime et devant ma table à dessins ^^


- Quel est ton pêché préféré ?

La gourmandise évidemment !


- Quel est ton ultime objectif artistique ?

L’ultime ? Réussir à toucher les gens à travers mon art.

Et sinon je me vois bien au bord d’un lac, dans un grand chalet où je pourrai continuer à m’adonner à ma passion…Rien d’ambitieux, juste les plaisirs simples ^^

Je me mettrai peut-être à l’huile qui sait 😄.

J’aurai pu te dire en vivre mais ça tient plutôt du fantasme là !

("Il faut d'abord rêver son objectif pour pouvoir le visualiser et l'atteindre. La distance entre lui et toi dépend uniquement de ton esprit", dixit Maître Deepa Nawak).



- Décris-nous ton atelier de travail…

Un coin dans mon bureau, où je télétravaille.

Juste une table à dessin 😄. Moi qui suis bordélique je dois m’organiser sinon il y a vite des pastels partout ! Je commence aussi à être envahie par mes dessins :p


- Travailles-tu à partir dʼune ou plusieurs images ?

En général une seule car j’aime reproduire des scènes qui me procurent une émotion.

Mais il m’arrive de faire des montages également.


- Es-tu tentée par la création sans modèle ?

Tentée oui mais je manque cruellement de confiance pour me lancer.

("La confiance commence quand ton talent a atteint ses limites", dixit Maître Deepa Nawak).



- Comment choisis-tu tes sujets ?

Alors là c’est vraiment à l’instant T. J’ai toujours un millier de projets en tête mais c’est au moment où je sors mon matériel que je me décide sur quoi dessiner. Je me fatigue moi même à faire la girouette toutes les 5 minutes !!

Après ce sont toujours des sujets tirés de la pop culture, une série que j’ai adoré, un film que j’ai visionné des dizaines de fois…ça peut être aussi une image que je vois passer et dont je vois tout de suite le résultat qui peut en découler.


- Si tu fermes les yeux et que tu te projettes dʼune dizaine dʼannées dans le futur, quelles seront les différences majeures avec tes peintures ou dessins dʼaujourdʼhui ?

Plus grands, plus travaillés, plus de créations. Mais toujours autour de la pop culture.


- As-tu besoin dʼaimer ce que tu peins ?

Oui bien sûr ! sinon ça ne peut pas fonctionner et je ne sors rien de bien.

D’ailleurs quand je dessine j’aime me mettre dans l’ambiance avec la bande originale par exemple. Je me replonge dans l’univers du sujet et c’est parti !


- Le temps passé sur une oeuvre est-il important ?

Pas vraiment mais je suis tellement impatiente que j’aime finir vite pour pouvoir attaquer le suivant. J’essaye de travailler là dessus car prendre mon temps me permet de mettre le doigt sur ce qui ne me satisfait pas.


- Si on veut débuter dans le monde merveilleux du pastel, des conseils ?

Pas de gros investissement, on trouve des crayons et bâtonnets très bons pour débuter à prix correct.

Par contre le papier fait toute la différence. Je ne travaille que sur Pastelmat.

Commencer avec des sujets simples. Poser d’abord les grandes plages de couleurs puis affiner petit à petit les détails. Et contraster ensuite pour donner la profondeur (valable pour n’importe quelle technique en fait)

Attention, le pastel est une poudre qui s’estompe très facilement et dans ce sens il faut prévoir un papier pour protéger les zones déjà travaillées.

On peut facilement poser les couleurs claires sur les foncées donc ne pas hésiter à commencer par les couleurs sombres.

Et sinon il n’y a pas de secret, la pratique régulière est la clé de la progression.

(J'ai essayé avec des pastels à "prix corrects" et le résultat était absolument nul !!!... allô ?... bonjour docteur... ha... c'était des suppositoires... autant pour moi... Mais alors où sont mes satanés pastels secs ?... c'était histoire de finir sur une blagounette tout en légèreté).


- Où exposes-tu ton travail ?

Chez moi !

Quand la situation le permettra, j’aimerai exposer en conventions. Tout ce qui touche à la pop culture.


- Merci Pastel Girl ! Et le mot de la fin ?

Un grand merci à toi pour cette interview qui m’a demandé un gros travail sur moi même :))

Ce fut un honneur de pouvoir échanger avec toi et de parler un peu de mon travail. Je n’ai pas la prétention d’être une artiste au sens où je le conçois, ce qui me touche d’autant plus.

À très vite pour toujours plus de belles créations artistiques !

Merci encore à Audrey pour ce précieux temps que tu as eu la gentillesse de m'accorder.


Voilà les amis, Audrey a du retourner en prison... euh, pardon, en Picardie.


Pour celles et ceux qui veulent voir toutes ses créations, cliquez sur le lien ci-dessous :


www.pictur-al-art.fr


Pour la suivre sur : Instagram et Facebook.


À bientôt et enjoy! 😃

N'hésitez pas à partager mes articles et à parler de mon blog pour plus de lecteurs et encore plus d'articles !

Sous cet article, vous pouvez :

- Aimer en cliquant sur le coeur.

- Commenter (je réponds à tout le monde).

“Le fou copie l'artiste, et l'artiste ressemble au fou.” de André Malraux.



53 vues2 commentaires